Anne Berguerand

Technicienne en radiologie médicale, Lausanne

Je me souviens d’avoir vaguement entendu parler de l’effondrement d’un 3ème bâtiment à New York, le 11 septembre 2001.

Quelques années plus tard j’ai vu les images de l’effondrement de ce bâtiment de 47 étages, le WTC7, et j’ai compris: s’étant  effondré sur sa base en 6,5 secondes, symétriquement, mon simple bon sens m’a dit que ce ne pouvait être les conséquences de la chute des 2 tours, mais dû à une démolition contrôlée. Une démolition contrôlée d’un bâtiment de cette taille, s’étudie, se planifie et s’exécute en plusieurs jours au moins et non pas en quelques heures dans une situation de chaos! Cet effondrement était  forcément prémédité. Mais par qui?

Suite à ce «choc», je me suis renseignée et ai été confrontée à toutes les autres incohérences de la version officielle. Puis j’ai appris les mensonges et omissions de la commission d’enquête dont le rapport ne mentionne même pas le bâtiment N°7.

Même les deux présidents de la Commission d’enquête officielle, Thomas Kean et Lee Hamilton, déclarent dans leur livre «Sans Précédent» (Without Precedent, 2006) qu’on les a mis en situation d’échec dans leur mission et qu’il ne leur a pas été attribué de fonds suffisants pour mener à bien une investigation.

Comment peut-on classer ainsi une enquête quand un nombre aussi impressionnant de questions n’ont pas trouvé de réponse? C’est pourquoi je soutiens la demande d’une véritable enquête internationale et indépendante.

Dieser Beitrag wurde unter Medizin veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.